" /> " />

Actualités

IMMO | 1,6 millions d’habitants dits « hors ménage », une donnée à intégrer dans la projection des besoins en logement

/ A la une, Actualités, Marché de l'immobilier, Recherche

La « population des ménages » : seul chiffre pris en compte dans la modélisation des besoins en logement

La plupart des modélisations des besoins en logement travaillent, en France, sur la notion de « population des ménages », soit 66 millions de personnes réparties dans environ 30,7 millions de résidences principales (INSEE, 2023). Cependant, il demeure une fraction de la population dite « hors ménage » : étudiants en résidences, personnes âgées en EHPAD, centres d’accueil court ou long séjour sanitaire ou social, communautés religieuses, établissements pénitentiaires, etc. Ce total – environ 1,6 millions d’habitants – est cependant mis de côté dans les calculs.

 

La population dite « hors ménage » : une évolution non négligeable mise de côté dans les calculs

Il est en effet très difficile de rassembler une information exhaustive sur toutes ces situations hétérogènes de logement dit « communautaire », avec parfois des risques de double-compte. Pourtant, l’évolution de cette catégorie n’est pas négligeable. Certaines catégories sont vouées à se stabiliser dans le futur, notamment les besoins en logement étudiant, mais les besoins en stock sont encore importants : on connaît la forte tension locative dans les villes universitaires, la forte concurrence des meublés de tourisme court séjour, etc. En revanche et surtout, le vieillissement de la population nécessitera aussi la prise en compte, partout sur le territoire, des besoins croissants en résidences séniors de tout type (+1,7% de croissance annuelle).

 

L’un des objectifs des travaux en cours du laboratoire est donc d’informer au maximum cette catégorie de population afin de pouvoir l’intégrer, à son tour, à la projection des besoins en logement, avec les enjeux d’aménagement local que cela implique aussi.

 

Samuel DEPRAZ, Directeur de la Recherche